Ce qu’il faut faire pour céder son entreprise

0
93

Parce que l’entreprise est en difficulté ou pour changer d’univers professionnel, son propriétaire opte pour une cession. Pour ceux qui veulent se lancer, il faut savoir que cette opération est complexe. Les règles imposées qui relèvent du droit, du commerce et de la fiscalité sont à considérer. Ainsi, il est important de recourir à un professionnel du métier.

Se préparer et préparer l’entreprise à la cession

Pour ceux qui veulent engager une procédure de cession, il est indispensable de bien se préparer. Cela commence par une préparation psychologique. Le cédant doit pouvoir se projeter pour avoir une ébauche de ce qu’il va faire, une fois la transmission faite. Malgré le fait qu’on ait développé des sentiments affectifs envers la société, la cession ouvrira bien d’autres opportunités. Dès lors que l’on se prépare mentalement à la transmission de l’entreprise, la remise de l’acte de transmission et les démarches affiliées seront facilitées.

La valorisation de l’entreprise

Parmi les préparations, il y a aussi la valorisation de l’entreprise. Elle se fait, tout d’abord du point de vue des actifs. Il faudra donc bien présenter le bilan comptable pour séduire les futurs acquéreurs. Lorsqu’on projette de vendre son commerce, il est aussi question d’estimer sa valeur. A cet effet, il est important de considérer la structure de l’entreprise. Suivant les cas, on pourra se baser sur la valeur patrimoniale de la société, son rendement ou bien ces deux valeurs en même temps. Dans une opération de cession, on est souvent tenté de mettre les chiffres les plus élevés. Pourtant, ce genre d’initiative pourrait restreindre les offres. Il est donc important de trouver un prix qui puisse être profitable jusque dans les négociations.

Trouver des acquéreurs potentiels

Lorsqu’on souhaite céder son entreprise, on a intérêt à monter un dossier de présentation de l’entreprise pour trouver facilement des acquéreurs. Ce dernier permettra de définir les objectifs du cédant par rapport à la cession. Il peut s’agir d’une cession d’actifs ou d’une vente d’actions, par exemple. Dans ce document seront également exposées, les conditions de paiement. Quoi qu’il en soit, il est souvent nécessaire de faire appel à une entreprise de vente entreprise Paca.

Recourir à ce professionnel est une bonne décision, notamment dans les modalités d’ordre juridique, fiscal, ou qui se rapportent à la comptabilité. Ainsi, on évitera les soucis post-transmission. Il est aussi d’une grande utilité pour accompagner les entrepreneurs à la reprise de l’entreprise.

Suivant le profil de l’entreprise, il n’est pas facile de trouver des acquéreurs intéressants. On peut les chercher au sein de la famille, des amis, et même des salariés de la société. Pour élargir les possibilités, les concurrents se posent comme des repreneurs potentiels. Pour faciliter la recherche, on peut poster son annonce sur des plateformes dédiées. Cette initiative permet d’augmenter la visibilité de l’offre de cession et donc d’accélérer la recherche d’acquéreurs. Une fois qu’on a trouvé un acheteur potentiel, la phase de transmission peut désormais débuter. Elle commence par la due diligence pour vérifier les informations sur l’entreprise et se termine par la signature d’une convention de cession.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here