Comment améliorer la qualité de la production dans l’industrie ?

0
95

Agroalimentaire, aéronautique, automobile… Quel que soit le secteur, la qualité contribue à améliorer la performance de l’entreprise, mais avant tout la satisfaction des clients et utilisateurs. Il en va ainsi de la rentabilité, de la compétitivité et de la vitalité des entreprises industrielles dans un contexte concurrentiel plus fort que jamais. Ainsi, les industriels n’ont d’autres choix que d’engager une réelle démarche de qualité, et ce à tous les niveaux et toutes les étapes du processus de fabrication. Mais dans les faits, comment les entreprises concernées peuvent-elles améliorer la qualité de leur offre ? Voici quelques solutions envisageables pour améliorer la qualité de production.

Les enjeux de la qualité dans l’industrie

Nous évoquions dès l’introduction la satisfaction ou le contexte concurrentiel comme motivation pour les entreprises industrielles de se lancer pleinement dans une démarche qualité. Mais il ne s’agit pas des seules raisons :

  • La qualité, un avantage concurrentiel : quel que soit le secteur (automobile, agroalimentaire…), la concurrence fait rage et les clients ont souvent l’embarras du choix. Misez sur une qualité, a minima supérieure à celle de se concurrents directs, confère un réel avantage stratégique ;
  • Réduction des coûts : la mise en place de process d’amélioration de la qualité de la production permet progressivement de réduire les défauts, les erreurs, les pannes… Réduire ses facteurs permets d’économiser en matière, en maintenance, de conserver voire améliorer le rythme de production ;
  • Augmenter les bénéfices : un produit dont la qualité est reconnue, s’il trouve sa cible, devrait se vendre et donc générer du chiffre d’affaires. À l’inverse, la réduction des défauts et pannes permet de réduire des frais. Dans les deux cas, la qualité permet d’augmenter les bénéfices.

Améliorer la qualité et la fiabilité des chaînes de production grâce à l’AMDEC

Les processus de fabrication dans l’industrie sont le fruit d’un ensemble de rouages, au sens propre comme au sens figuré. De la conception d’un produit à sa mise en production, du choix des outils à leur maintenance, de la détermination des processus de création aux étapes de fabrication, chaque grain de sable peut venir gripper la machine, altérer la qualité des produits et, in fine, mettre en danger l’utilisateur final. C’est le cas par exemple pour toute pièce automobile ou aéronautique donc un défaut pour être critique.
La méthodologie AMDEC (Analyse des Modes de Défaillances, de leurs Effets et de leur Criticité) propose ainsi d’évaluer chaque élément relatif au produit (AMDEC Produit), au processus (AMDEC Process) et aux moyens de production (AMDEC Moyen). L’idée est ainsi d’identifier toutes les failles potentielles altérant la qualité à l’un ou l’autre des 3 niveaux présentés, de définir leur fréquence d’apparition, leur gravité et leur probabilité de détection afin de prioriser les actions correctives par ordre d’importance tant pour la qualité du produit que la fiabilité du système.
Cette méthode demande une réelle expertise et une transposition précise à des secteurs comme l’aérospatial, la défense ou encore l’automobile. Des organismes tels que Euro-Symbiose ont ainsi développé une expertise dans l’accompagnement des industriels dans la gestion de la qualité. Plus largement, l’ensemble des programmes de formation contribuent à améliorer la qualité en permettant aux salariés d’acquérir de nouveaux savoirs et de nouvelles compétences.

fermer, cordée, machine, robot, bras, La technologie, bras de robot, robotique, Kawasaki, science, Orange, technologie, électronique, automatique, automatisation, machinerie, lien, industrie, câble, à l'intérieur, Industrie électronique, personne, la communication, se concentrer sur le premier plan, électricité, objet unique, équipement électrique, équipement, production de carburant et d'électricité, ordinateur, partie machine, mise au point sélective, source de courant, complexité, 2K

Automatisation et intelligence artificielle au service de la qualité

Au-delà de la qualité des matières premières, de la qualité des outils, de la qualité des process, l’industrie est également, et à l’instar de toutes les entreprises, quel que soit le secteur, amenée à se tourner vers les nouvelles technologies. Si la robotisation a déjà fait son entrée dans les usines de productions et entrepôts logistiques durant les années 80/90, l’intelligence artificielle et le traitement de données en masse apportent une dimension nouvelle au secteur industriel. De nombreuses opérations de contrôle, autrefois réalisée de façon ponctuelle et manuelle, peuvent ainsi être systématisées et automatisées. L’intelligence artificielle, selon les informations déjà traitées et/ou un référentiel fourni pourra ainsi déterminer ce qui relève ou non du niveau de qualité exigé par l’entreprise, identifier ou anticiper des défauts de fabrication, des variations critiques et des pannes grâce à l’intelligence prédictive, et parfois même proposer ou mettre des correctifs. Les technologies de reconnaissances et l’intelligence artificielle se mettent ainsi au service de l’industrie pour garantir la satisfaction utilisateur, mais aussi dans certains secteurs sensibles garantir le respect des normes et réglementations précises.
Machines connectées, Cloud, Big Data, Blockchain, réalité augmentée… Les nouvelles technologies, dans leur ensemble, constituent pour les industriels une réelle opportunité de répondre aux défis de la qualité et de la performance.
inoxydable, outils en acier, photo avec objectif à décalage variable, percer, fraisage, fraiseuse, forage, outil, métal, travail des métaux, industrie, cnc, tour, machine, Machine cnc, fabrication, Zerspahnen, construction métallique, tête de forage, ingenieurwesen, arrondi, mécanique, La technologie, outils de coupe, usinage, acier, endurci, forets en acier industriels, équipement, machinerie, personne, à l'intérieur, fermer, se concentrer sur le premier plan, partie machine, usine, affaires, préparation, chambre domestique, Occupation, équipement de fabrication, mise au point sélective, Nourriture et boisson, science, Contrôle de qualité, petit groupe d'objets, alliage, 5K

Investir dans de nouveaux équipements pour rendre le processus de production plus qualitatif

Dans toute entreprise, il existe toujours des possibilités d’amélioration. Une façon de rester en tête de la concurrence est d’investir constamment dans de nouveaux équipements qui contribueront à améliorer la qualité de votre processus de production. Cela peut aller de l’investissement dans de nouvelles machines à la mise à niveau de votre logiciel. En maintenant votre équipement à jour, vous pouvez vous assurer que vos produits sont de la plus haute qualité et que votre processus de production est aussi efficace que possible. Sur le marché concurrentiel d’aujourd’hui, il est essentiel d’investir dans de nouveaux équipements pour rester en tête de la concurrence. En mettant constamment à jour votre équipement, vous pouvez vous assurer que votre entreprise fonctionne toujours au mieux de ses capacités.
Avant même de parler de robotique industrielle, il est important de noter que les machines-outils les plus traditionnelles sont également des vecteurs de qualité, sous réserve bien entendu qu’elles soient de bonnes conceptions et qu’elles soient bien entretenue. Il est même possible d’opérer une amélioration de machines-outils, ou retrofit, afin de prolonger leur durée d’utilisation, mais également d’améliorer leur précision, leur rythme de travail, et donc leur performance.

La qualité de la production dans l’industrie peut être améliorée en suivant les conseils que nous avons donnés. En examinant de plus près vos propres processus et en apportant de petits changements, vous pouvez constater une amélioration significative de la qualité.